Recherche

SFbBox by website

Partenaire :

ingeniousmag

 

 

 mousse sur mur

Alternative originale aux bombes de peinture pour réaliser de superbes graffitis naturels, la mousse est idéale pour laisser libre cours à sa créativité tout en préservant l’environnement. Trois méthodologies existent : Faire pousser de la mousse, la coller sur un substrat nutritif ou sculpter un motif sur une étendue de mousse déjà existante.
On a testé pour vous chacune de ces techniques…

 

 

Technique n°1 : Faire pousser de la mousse

Cette technique permet de voir évoluer son œuvre avec le temps, cependant elle demande de l’entretien et du temps.
La période conseillée pour optimiser le résultat est le printemps ou l’automne.

Matériel nécessaire :
- 1 mixeur (de récup’ de préférence car personnellement j’aurai du mal à m’en resservir pour me faire un velouté par la suite… enfin, c’est vous qui voyez…)
- 2 bonnes poignées de mousse sans terre donc lavée (l’occasion de se faire une petite balade dans les bois…)
mousse des bois- 2 yaourts natures (périmés de préférence : luttons contre le gaspillage alimentaire !)
- 1/2 cuillère à café de sucre en poudre
- 2 petits verres de bière
- Du sirop de glucose pour améliorer la consistance de la mixture
- 1 récipient
- 1 pinceau

Fabrication de la mixture :
Commencer par effriter la mousse dans le récipient pour faciliter son mixage. Ajouter ensuite tous les ingrédients demandés et mixer jusqu’à obtention d’une texture bien lisse. Tester la consistance du mélange à l’aide du pinceau. Si la peinture est trop liquide, ajouter du sirop de glucose jusqu’à obtenir une consistance épaisse.  Dans le cas contraire, ajouter de l’eau pour diluer.
Placer ensuite votre mélange dans un récipient hermétique et conserver le au réfrigérateur jusqu’à utilisation.

Choix du support :
Il est important de choisir un support mural poreux (pour que la mousse puisse s’accrocher) et peu exposé au soleil. Un mur en parpaing brut situé dans une zone légèrement humide fera parfaitement l’affaire. La mousse étant une matière vivante, elle a besoin d’eau et d’un peu de lumière pour se développer.

Préparation du motif :
Réaliser votre dessin à l’aide d’une craie sur le mur. Il est aussi possible de préparer un pochoir à l’aide d’un carton. Appliquer ensuite généreusement au pinceau la préparation à l’intérieur des contours de votre dessin. Conserver le reste de la préparation au frigo en vue d’effectuer d’éventuelles retouches.

Entretien du graffiti végétal :
Afin de faire pousser la mousse, il est impératif d’humidifier le dessin à raison d’une fois tous les deux jours. Les jours où le graffiti en mousse n’est pas aspergé, il faudra remettre une couche de mixture. Il faut compter entre 2 et 3 semaines pour obtenir un beau visuel bien verdoyant.
Si vous souhaitez retirer votre graffiti végétal, il faudra l’asperger de jus de citron.

Technique n°2 : Coller directement de la mousse sur le support

Cette technique est beaucoup plus rapide car elle ne nécessite pas d’entretien et on obtient de suite un résultat.

Matériel nécessaire :
- ½ verre de farine
- 2 cuillères à soupe de sucre en poudre
- ½ verre d’eau
- 1 verre de bière
- 1 casserole
- 1 fouet
- de la mousse (privilégier de beaux morceaux entiers de mousse)
- 1 pinceau

Fabrication de la colle bio :
Ajouter tous les ingrédients demandés (sauf la mousse bien sûr) dans la casserole et remuer à feu doux jusqu’à obtenir une texture de colle assez consistante. Ajouter la farine au fur et à mesure pour éviter la formation de grumeaux. La colle ne doit pas être trop liquide (un peu plus consistante que de la pâte à crêpes).

Création du graffiti végétal :
Voivi le matériel nécessaire :
colle pour graffiti vegetalCommencer par choisir un support suffisamment plat et qui ne soit pas trop exposé au soleil. Nous avons choisi une roche humide pour notre test.
support graffiti vegetalComposer d'abord au sol, le motif souhaité à l'aide des morceaux de mousse. Nous avons choisi de faire un coeur.
coeur graffti vertAppliquer la colle au pinceau sur le support et sur chaque morceau de mousse.
colle pour mousse

Apposer ensuite au fur et à mesure les morceaux de mousse fraîche sur les zones souhaitées.
coller de la moussecoeur mousse vegetaletag vegetal mousseVoici le coeur terminé.
coeur mousse vegetalComme il nous restait de la mousse et de la colle, on a dédidé d'écrire "I love you" !
i green graphgraffiti naturelLa mousse va trouver dans la colle tout ce dont elle a besoin pour continuer à pousser tranquillement. Humidifier de temps à autre le motif végétalisé afin qu’il reste bien vert, tailler si besoin.
i love you graffitiVoici le résultat après 1 mois : le graff se porte toujours bien, il tient parfaitement au rocher. Nous l'humidifions de temps en temps lors de nos promenades. 
graffiti vegetal tag vert

Technique n°3 : sculpter un motif sur une étendue de mousse déjà existante

Le plus difficile est de trouver une surface de mousse importante.
Nous sommes passées devant un rocher qui possédait une forme de mousse propice à y dessiner un écureuil.
ecureuil graff vegetalEnsuite, à l'aide d'une spatule par exemple, retirer la mousse sur les endroits choisis. Ici, nous avons retouché un peu la tête.
ecureuil mousseIl ne reste plus qu'à lui caler une petite noisette entre les pattes pour la finition...

Pour information le street art, même naturel, est illégal. A utiliser essentiellement sur domaine privé.
A mon sens, le domaine public manque cruellement d’art et cela ferait du bien aux gens de voir de la création dans leur environnement quotidien…  

Bref, pour le moment nous n'avons testé que la technique n°2 et nous ne manquerons pas de mettre des photos sur le devenir de notre graffiti végétal...